Bien-être et Formations,
École des Métiers d'Avenir (EMA)
Vallée de l'Aunelle, route Nationale
59144 Wargnies Le Grand
Téléphone : 03 27 51 96 14

Quelles huiles essentielles soulagent les maux de tête ?

25/05/2021 -Aline

Comment soulager les maux de tête à l’aide des huiles essentielles ?

Pour les soigner, faut-il d’abord les comprendre, et un bon diagnostic s’impose.

Définition : D’où viennent les maux de tête ?

Les maux de tête sont multiples, variés et variables également.  Ils sont généralement considérés comme primaires (céphalées de tension, migraines, algie vasculaire de la face).

Des milliers de personnes, âgés de 18 à 65 ans en moyenne, souffrent quotidiennement de ces douleurs, dès le réveil, subitement dans la journée, lors d’un exercice physique intense, etc…

On distingue :

  • Parmi eux, les céphalées de tension représentent les maux de tête les plus fréquents. Elles sont caractérisées par une douleur très intense autour de la tête (comme si le cerveau était pris dans un étau). Leur durée est variable.
  • La migraine est quant à elle, caractérisée par la survenue régulière et répétitive de maux de tête violents parfois associés à des vomissements. Dans ce cas, la douleur est plutôt unilatérale, pulsatile et située toujours dans la même zone. Sa douleur est variable également.
  • L’aura se présente par des symptômes neurologiques réversibles dont l’apparition est postérieure au mal de tête. Les symptômes sont le plus souvent visuels (taches devant les yeux, vision floue, etc…). Ce type de migraine était appelé auparavant « migraine ophtalmique ». Les troubles peuvent survenir de manière sensitive (telle que les fourmillements au niveau du bras ou de la bouche) ou même parfois de manière aphasique (troubles du langage). Ils  disparaissent généralement lorsque le mal de tête s’installe.
  • Et plus rare, l’algie vasculaire de la face, qui fait son apparition par  des douleurs très intenses. Ces douleurs sont localisées d’un seul côté du visage (plus souvent autour de l’œil et de la tempe, mais aussi au niveau des dents, de l’oreille et du cou). En plus, la douleur s’accompagne la plupart du temps d’un larmoiement et d’une sensation de nez bouché du côté concerné.

Quelle sont les causes de ces maux de tête ?

Plusieurs causes sont à l’origine de ces maux de tête. Il ne faut pas généraliser et considérer ces maux de tête à la légère.

Selon leurs signes d’apparition, les causes varient d’une personne à une autre, et peuvent être ophtalmologiques,  neurologiques, arthrosiques ….

On répertorie différents troubles qui peuvent favoriser l’apparition de maux de tête tels que :

  • le manque de sommeil,
  • une surconsommation de médicaments,
  • l’ingestion de certains d’aliments peut provoquer ces troubles par exemple le fromage, le chocolat, les produits fermentés, les viandes salées. Certains fruits peuvent aussi être à l’origine tels que les noix (contenant des sulfites et des conservateurs), des fruits frais (contenant des composés à l’origine d’une libération d’histamine) tels que le raisin, la banane, la framboise, la prune) et sans oublier l’alcool en petite et grande quantité etc…
  • une infection ORL,
  • des problèmes dentaires, la douleur est si forte dans certains cas qu’elle s’intensifie sur une partie du visage,
  • l’hypertension artérielle,
  • le stress représente également un facteur provoquant des maux de tête,
  • les troubles de la vision non détectés ni corrigés,
  • l’exercice physique très intense,
  • les fluctuations hormonales,
  • la faim prolongée ou une alimentation insuffisante,
  • des cas beaucoup plus graves tels que l’hémorragie cérébrale, la méningite, une rupture d’anévrisme vasculaire, la maladie de Horton (inflammation de la paroi des artères), le glaucome, une tumeur cérébrale ou d’un hématome cérébral causés suite à un traumatisme crânien.

Certains professionnels de santé recommandent à leurs patients souffrant de maux de tête de tenir un journal de bord quotidien de leurs activités et de leur alimentation afin d’identifier plus facilement les causes et y remédier.

Quels remèdes utiliser ?

  • User du paracétamol ou autre anti-inflammatoire et anti-douleur

Le traitement de tous ces maux de tête consiste à prendre un anti-inflammatoire non stéroïdien ou stéroïdien, qui diminuent l’inflammation des vaisseaux méningés, ou de triptans, des vasoconstricteurs qui réduisent le calibre des vaisseaux dilatés.

La liste de ces médicaments est longue (Doliprane, Ibuprofène,  Efferalgan, Nurofen, Dafalgan etc …) sans compter la cortisone. Cette pratique a tendance à être banalisée de plus en plus. Et pourtant l’automédication systématique peut avoir de graves conséquences surtout quand on n’en connaît pas la cause réelle des douleurs.

  • Privilégier une méthode dite « plus naturelle » : Utiliser les huiles essentielles pour vos maux de tête

Nous vous en avons parlé après les fêtes, les huiles essentielles s’avèrent efficaces pour soulager les maux de tête, car elles sont antispasmodiques, analgésiques et antidouleurs. Pour autant il faut rester attentif aux signes d’alerte et consulter un spécialiste de la médecine conventionnelle en fonction des symptômes.

1. En cas de migraine ophtalmique, la menthe poivrée est la référence

Utilisation : Verser 1 goutte d’huile essentielle de menthe poivrée sur un sucre ou un comprimé neutre et ingérer le dès les premiers signes d’apparition.
Vous pouvez également en appliquer une goutte diluée dans 2 gouttes d’huile végétale neutre ou d’amande douce du bout des doigts sur chaque tempe en faisant attention à rester loin des yeux et sur le front et la base de la nuque.
Précautions : Pour chaque huile essentielle, effectuer toujours un test cutané avant application. Il est vivement recommander de ne pas l’appliquer pure sur la peau.
Ne convient pas aux femmes enceintes ou allaitantes, aux enfants de moins de 6 ans, aux personnes épileptiques ou présentant des troubles neurologiques, des troubles hormono-dépendants cancéreux ou non, déficientes en enzyme G6PD, souffrant de lithiase biliaire, d’inflammation de la vésicule biliaire, de troubles hépatiques graves, d’hypertension et lors de problèmes cardiovasculaires importants.

2. La lavande fine, vasodilatatrice et hypotensive

Cette huile essentielle possède des vertus antalgiques et anesthésiantes grâce au linalol qu’elle contient. La lavande fine dilate les vaisseaux et réduit la tension afin de calmer les maux de tête et provoque un effet de détente.Huiles essentielles

Utilisation : Verser 2 gouttes d’huile essentielle de lavande fine dans ½ cuillère à café d’huile végétale. Masser la zone douloureuse, 3 fois par jour maximum, jusqu’à amélioration.

Précautions : Il convient d’effectuer un test cutané avant application – Elle n’est pas recommandée aux femmes enceintes de moins de 3 mois, aux enfants de moins de 3 mois et aux personnes asthmatiques ou présentant des troubles cardiovasculaires importants.

3. La camomille romaine aussi appelée camomille noble

L’huile essentielle de camomille romaine a des propriétés antispasmodiques et antalgiques qui atténuent les douleurs liées au mal de tête. C’est l’huile essentielle qui permet de retrouver calme et sérénité grâce à son action sur le système nerveux central.

Utilisation : Verser 2 gouttes d’huile essentielle de camomille romaine dans ½ cuillère à café d’huile végétale. Masser la zone douloureuse, 3 fois par jour maximum, jusqu’à amélioration.

Précautions : Effectuer un test cutané avant application – Malgré qu’elle soit souple d’utilisation, elle est vivement déconseillée aux femmes enceintes de moins de 3 mois, aux enfants de moins de 3 mois et aux personnes épileptiques.

4. L’huile essentielle d’eucalyptus citronné

Elle possède aussi des vertus antalgiques, anti-inflammatoires, calmantes et relaxantes. Grâce à ses différentes propriétés, l’huile essentielle d’eucalyptus peut être une alliée pour soulager les maux de tête.

Utilisation : L’huile essentielle d’eucalyptus citronné peut s’utiliser par voie cutanée. Mélangez une goute d’huile essentielle avec 4 gouttes d’huile végétale et appliquez plusieurs fois ce mélange sur la zone douloureuse tout en massant jusqu’à disparition des maux de tête.

Précautions : Effectuer un test cutané avant application. Elle n’est pas recommandée  aux femmes enceintes de moins de 3 mois, aux enfants de moins de 3 mois.

Huiles essentielles

A tous ceux et celles qui souffrent de maux de tête et qui n’auraient pas encore tenté l’usage des huiles essentielles, les essayer, c’est les adopter.

Envie d’en savoir plus sur les huiles essentielles ? Apprenez à créer votre onguent maison !

Suivez nous sur Facebook est découvrez bientôt de nouveaux conseils bien-être !